Votre Thérapeute

J’ai choisi de devenir ostéopathe car il s’agit d’une médecine alternative très complète et passionnante. Grâce à elle, la complexité du corps humain m’est apparue comme une très belle ménanique que je comprends de mieux en mieux chaque jour au contact de mes patients. 

Aujourd’hui encore, je m’applique à utiliser tout le panel de techniques dont notre profession dispose. Cela me permet de toujours utiliser les outils adéquats et de pouvoir rester efficace quelle que soient l’intensité de la douleur et la durée du problème. Cela permet également que ma prise en charge convienne le plus possible à chaque patient en fonction de leur sensibilité.

C’est d’ailleurs un plaisir de pouvoir accompagner mes patients qu’ils soient en situation de handicap, nourrisson, enfant, adulte, sportif ou séniors. Et je cherche à leur apporter le bien-être nécessaire à l’apaisement de leurs douleurs et à l’atténuation de leur stress…

photo de Marine Daugas

Diplôme

1  Une école pionnière dans la formation post-BAC

2  Formation en 5 ans + 1 année supplémentaire professionnalisante 

3  Agrééé par le ministère de la santé depuis 2007

Norme de formation préconisée par l’OMS

5250 heures déclinées en : 2005 heures de pratique technique, 2230 heures de théorie et 1015 heures de pratique clinique.

Je suis diplômée de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie de Lyon (ISOstéo) depuis 2016.

La Conception de l’ostéopathie selon votre thérapeute

Passionnée par le corps humain et à la recherche d’une médecine alternative qui s’opère dans le respect de la nature et du corps, j’ai trouvé dans l’ostéopathie ce que je cherchais. Cette thérapie nous amène à prendre conscience que nous avons en chacun de nous la capacité de nous adapter continuellement à notre environnement grâce au principe d’autorégulation. C’est cette propriété du corps que l’ostéopathie cherche à stimuler. C’est aussi une médecine alternative qui va prendre en considération le corps dans sa globalité. 

Grâce à cette discipline, je suis aujourd’hui à même d’apporter à mes patients des conseils d’ergonomie et d’hygiène de vie, qui leur permettront de vivre mieux au quotidien.

Je m’attache toujours à expliquer au patient en termes simples, les enjeux du traitement et les solutions pouvant être mis en œuvre pour bénéficier le plus longtemps possible des bienfaits de la séance

Les points forts de votre ostéopathe

pictogramme pediatrie

La pédiatrie-périnatalité

Prise en charge de la femme enceinte, en post-partum et des nourrissons et jeunes enfants.

Formation complémentaire

Pédiatrie et périnatalité, réalisée à l’institut Supérieur d’Ostéopathie de Lyon

Contenu de la formation

– Les problématiques et les enjeux de la grossesse, l’accouchement et la périnatalité
– Les prises en charges spécifiques en ostéopathie
– Les enjeux du développement psychomoteur
– Le lien entre développement psychomoteur et l’intégration des apprentissages
– Connaissance du champ d’action des différentes thérapies autour de l’enfance et de la petite enfance : orthoptie, orthophonie, ergothérapie, podologie, psychomotricité

pictogramme posturologie

La posturologie

Mémoire de fin d’études : Réflexion sur la prise en charge en ostéopathie des troubles posturaux

Formation complémentaire

Dépistage des troubles posturaux en général, du syndrome de déficience posturale en lien avec la dyslexie en particulier – réalisée à l’institut Supérieur d’ostéopathie de Lyon

Contenu de la formation

– Apporter des outils cliniques pour diagnostiquer et pronostiquer les troubles de la posture chez l’enfant et l’adolescent
– Expliquer la physiopathologie des relations entre perceptions, mouvement et cognition perturbées chez le dyslexique et intervenant dans les troubles de la lecture, des apprentissages ainsi que dans les troubles musculaires et ostéo-articulaire. 
– Apprendre à réaliser un examen postural 
– Enjeux du traitement postural et le rôle de l’ostéopathe dans ce traitement

pictogramme nutrition

La nutrition

Malgré ce que l’on peut penser, beaucoup de troubles peuvent être créés avec une mauvaise alimentation et réglés avec une alimentation saine. Je me suis donc intéressé de plus près à cette discipline.

Formation complémentaire

La Nutrition – réalisée à l’institut Supérieur d’ostéopathie de Lyon

Contenu de la formation

– La compréhension du métabolisme
– Les besoins et apports énergétiques de l’organisme 
– Les propriétés de chaque nutriment et grandes familles d’aliments 
– Quelques notions pour lutter contre certaines pathologies en améliorant son alimentation ou avec l’apport de compléments alimentaires (pathologies rhumatismales et inflammation, malabsorption intestinale, booster l’immunité, trouble de l’humeur, fatigue)

Votre ostéopathe est membre de l’association Atelier Réflexe d’Apprendre.

Une association qui vient en aide aux personnes souffrant de troubles des apprentissages pouvant être la conséquence de troubles du développement psychomoteurs.

Parcours

Novembre 2020
Ostéopathe titulaire

Ouverture d’un deuxième cabinet,
Neuville sur Saône
Au sein des locaux de l’association ARA

Mars 2020
Ostéopathe titulaire

Ouverture d’un premier cabinet 
Caluire et Cuire
Au sein d’un cabinet pluridisciplinaire

Sept 2019 - Juil 2020
Intervention pour des séances d’ostéopathie en entreprises

Eau du Grand Lyon, Veolia Eau – Vaulx-en-Velin

Sept 2018 - Mars 2020
Remplacements

Région Auvergne Rhône Alpes 

Mars 2017 - Sept 2018
Ostéopathe

Ouverture d’un cabinet à Villeneuve Tolosane (31) 

Sept 2016 - Mars 2017
Remplacements

Dans la région Auvergne Rhône 

Questions fréquentes

Certaines manipulations peuvent entraîner un craquement parfois perçu comme inquiétant : c’est la conséquence de la compression puis décompression rapide du gaz présent dans le liquide qui lubrifie les surfaces articulaires (et en aucun cas, un craquement osseux). Ce sont des techniques que l’on appelle en ostéopathie les techniques structurelles ou HVBA.

L’objectif de ces techniques (qui restent indolores) est de redonner une amplitude de mouvements corrects aux structures composant une articulation. Une séance d’ostéopathie ne fait pas mal. Il peut seulement arriver que certaines techniques puissent paraître un peu inconfortables lorsque l’ostéopathe travaille dans une zone initialement douloureuse ou sous contraintes. Lire l’article sur l’effet rebond

L’ostéopathie n’est pas une thérapie dangereuse. Les connaissances en physiologie, anatomie et pathologie de votre ostéopathe ainsi que sa formation encadrée par des ostéopathes expérimentés et des médecins reconnus lui permettent de cadrer sa pratique, de connaître ses limites et d’effectuer des gestes sûrs lors d’une consultation.

Mais il existe des contre-indications à certaines techniques, en fonction du patient (âge, antécédents…). Il est donc important de bien renseigner votre ostéopathe sur vos antécédents. De plus, l’ostéopathe choisit parmi les techniques dont il dispose, celles qui sont les plus adaptées au patient.

L’ostéopathe est un praticien de première intention, habilité à recevoir directement le patient sans prescription médicale préalable. Il fait son propre diagnostic ostéopathique et décide lui-même des stratégies thérapeutiques à mettre en œuvre pour le bien de son patient.

De plus, l’ostéopathe est formé à la sémiologie et il est capable d’effectuer des examens cliniques médicaux rudimentaires afin de réorienter son patient vers le médecin généraliste ou le spécialiste adéquat lorsque la problématique ne relève pas de son champ de compétence.

Quand vous allez voir votre ostéopathe de façon préventive, une à deux séances par an sont nécessaires. Pour qu’une séance soit la plus pertinente possible, vous pouvez tenter d’identifier les périodes de l’année où vous vous sentez plus fatigué et plus vulnérable. Et le plus judicieux serait de prendre rendez-vous juste avant ces périodes afin de les affronter plus sereinement. 

Par exemple pour les enfants, il peut être intéressant de prendre rendez-vous avant la rentrée scolaire, pour les sportifs avant la reprise de l’activité, pour les personnes actives avant les congés ou avant la reprise du travail, pour les allergiques saisonniers juste avant la période où le système immunitaire est très sollicité. 

Pour l’accompagnement des pathologies chroniques, en fonction de l’incidence il est parfois nécessaire de consulter votre ostéopathe plus régulièrement, surtout si cela limite la prise d’antalgique et d’anti-inflammatoire ou si le contrôle régulier de la posture aura une incidence positive sur la pathologie. Dans ces cas de figure, une concertation entre l’ostéopathe et son patient devra être mise en place.

Maintenant, s’il s’agit d’une consultation à visée curative, le nombre de consultations peut être variable et dépend du temps que l’ostéopathe mettra à rééquilibrer le corps afin que ce dernier soit apte à s’autoréguler de nouveau.

Le masseur-kinésithérapeute va avoir une approche plus ciblée sur la douleur du patient, localisé sur la zone en souffrance et va être spécialiste de la rééducation et donc d’un contexte pathologique. Il peut également prévenir des troubles de l’appareil locomoteur, respiratoire, cardio-vasculaire, digestif ou génito-urinaire. Il est apte à vous masser en plus d’autres techniques tournées vers la rééducation. Il ne travaille pas seulement avec ses mains et peut être amené à utiliser des appareils de rééducation, d’électrostimulation etc..

L’ostéopathe aborde le corps dans sa globalité, il cherche l’origine du trouble qui peut se situer parfois à distance de la douleur et s’intéresse aux restrictions de mobilités qu’elles soient articulaires, musculaires, viscérales, crâniennes ou encore fasciales. Il travaille en préventif ainsi qu’en pathologique uniquement si le contexte le permet. Il lève les restrictions retrouvées et donne un « coup de pouce » au corps afin de mettre en place les mécanismes d’auto-guérison et ainsi de se rééquilibrer (l’homéostasie). Il n’est pas masseur, même si on l’entend souvent et ne doit pas proposer les exercices de rééducation qui appartiennent à la kinésithérapie.

L’ostéopathe dans un premier temps pourra corriger les restrictions de mobilité de votre système musculo-squelettique et restaurer les plans de glissement viscéraux, puis le kiné vous proposera, par la suite, certains exercices spécifiques pour gainer votre dos, votre sangle abdominale et ainsi prévenir la réapparition des troubles.

Ces professions ne sont pas ennemies, bien au contraire, la résolution de vos problèmes peut être plus rapide et plus efficace lorsque ces professions collaborent et sont ouvertes à la pluridisciplinarité (en incluant bien-sûr les médecins).

Lorsque la douleur est très importante, n’hésitez pas à consulter en premier votre médecin qui envisagera ou non un examen complémentaire, une ré-orientation vers une des 2 professions voire les deux.

Votre ostéopathe établit son diagnostic par l’intermédiaire de l’interrogatoire et grâce à son examen palpatoire. Mais, des informations supplémentaires et pertinentes lui sont apportées par un examen visuel. Il peut ainsi tirer des informations de la qualité et de la couleur de votre peau, de vos cicatrices et d’éventuelles déformations posturales. 

Pour une meilleure prise en charge, il est donc recommandé de se déshabiller même si cela peut vous paraître quelque peu gênant. Sachez que votre ostéopathe ne porte aucun jugement, son but est de vous soigner.

Les séances d’ostéopathie ne sont pas prises en charge par votre sécurité sociale. Il n’est donc pas nécessaire de présenter votre carte vitale en début ou en fin de séance. Nous ne pouvons pas non plus accepter la CMU.

En revanche, actuellement de nombreuses mutuelles remboursent les séances d’ostéopathies partiellement ou en intégralité.

Les mutuelles qui remboursent l’ostéopathie : https://www.osteopathie.org/mutuelles.html

La liste donnée par ce site est non exhaustive, si vous avez un doute n’hésitez pas à contacter votre mutuelle santé.